Les vagues de bitume n’ont rien d’attirantes, sur ces grosses cylindrées. Laissons donc à ces surfeurs dingos d’un genre nouveau le bénéfice des sensations fortes. Nous, on préfère surfer sur le web. Moins spectaculaire, mais beaucoup plus rassurant!